Que boire avec une pintade à l’orange ?

Que boire avec une pintade à l’orange ?

Alors que l’attention se tourne souvent vers le poulet et le canard, la pintade est une volaille qui mériterait certainement d’investir plus souvent nos fourneaux. Si vous n’avez pas l’habitude de la cuisiner, pourquoi ne pas commencer avec une recette hivernale aux saveurs chaudes et réconfortantes : la pintade à l’orange.

Le saviez-vous ? Originaire d’Afrique, où il n’est pas rare de toujours la trouver à l’état sauvage, elle a su s’imposer avec brio en France. Tant et si bien que nous en sommes désormais les premiers producteurs européens. On la reconnaît notamment à ses plumes grises tachetées de blanc. Et sa chair moelleuse au goût typique de gibier à plumes fait partie des viandes les plus maigres, elle est donc un plaisir non coupable…

On peut choisir de la préparer entière ou sous forme de tendres suprêmes. Ici, nous lui rajoutons un peu d’huile d’olive, des oignons doux et des oranges amères. Le tout au four en surveillant bien pour éviter qu’elle ne se dessèche. Et avec ça, quel vin ?

Un rouge racé

La pintade est une viande complexe qui appelle un vin structuré. Face à son goût imposant, nous avons tendance à nous tourner vers des crus qui sauront s’imposer tout en la laissant s’exprimer. Si les tanins sont bienvenus, ils doivent être fondus et soyeux, afin de ne pas trop se durcir en rencontrant la sauce à l’orange et ses notes sucrées. Direction le Beaujolais, et plus précisément les crus de Morgon et Juliénas. Le Gamay révèle ici un fabuleux mélange de fruité et d’épices qui sera idéal sur ce plat. De l’autre côté de l’hexagone, Bordeaux et l’appellation Saint-Émilion délivrent des flacons fins, corsés, souples et élégants qui seront également du plus bel effet

Lisez notre article Les richesses œnotouristiques de Saint-Emilion !

Enfin, vous pouvez opter pour un Pommard, en Bourgogne. On apprécie sa texture ronde, ses fruits noirs et sa délicatesse.

Un blanc de caractère

Si le rouge apparaît comme une évidence, la douceur de la sauce et les saveurs d’agrumes peuvent aussi être sublimées par des vins blancs, à condition de bien les choisir. Je vous en ai sélectionné trois aux styles résolument différents, qui sauront toutefois révéler toute la beauté de cette pintade chacun à leur manière. Un Alsace Pinot Gris tout d’abord. Ce grand allié des mets sucrés-salés est aussi charnu qu’intense, et sa belle tension apportera une fraîcheur agréable. Un Vouvray demi-sec ensuite. Du sucre, certes, mais qui offre surtout onctuosité et rondeur afin de ne pas saturer le palais. Un vin jaune du Jura enfin. Oscillant entre notes de noix, d’épices douces et fleurs, il sera aussi surprenant pour vos invités que réjouissant pour vos papilles.