J'aime mon bistrot ou la solidarité à la française

"J'aime mon bistrot" ou la solidarité à la française

La période que nous traversons n’est pas des plus agréables, loin de là. Certains secteurs sont bien plus touchés que d’autres et c’est le cas de l’hôtellerie-restauration. C’est la raison pour laquelle, plusieurs acteurs majeurs de la Consommation Hors Domicile se sont associés afin de leur venir en aide et ce, grâce à nous tous avec le concept J’aime mon bistrot.

Afin de soutenir le moral des troupes mais aussi, et surtout leur trésorerie et donc leur survie, l’idée est terriblement simple et efficace : vous payez à l’avance une consommation, un verre, un café, un repas ou toute autre prestation d’une valeur comprise entre 1.50€ et 50€ immédiatement reversés à l’établissement de votre choix qui pourra ainsi faire face à des charges quotidiennes concrètes et surtout tenir le choc jusqu’à la réouverture complète.
La somme que vous aurez décidé de verser sera activable et utilisable par la suite dans votre établissement préféré.
Pour les 20 000 premières commandes, vous serez crédités de 50% supplémentaires par les partenaires de cette opération comme - entre autres - Castel Frères, Les Vins d’Alsace, Minuty, le groupe Pernod ou encore les cafés Lavazza.

Je trouve cette initiative tout à fait intéressante car les sommes ne sont pas mirobolantes. Surtout elles sont concrètes. Et pour vous consommateurs habitués de certains lieux, et pour les professionnels qui pourront anticiper au mieux la reprise d’activité. C’est également un gage de confiance mutuelle. Avec ce genre d’initiative, l’expression de consom’acteur prend tout son sens.
Ce concept va plus loin que la simple solidarité Client / Professionnel car la plateforme propose également des services de conseils en ressources humaines, management, finance, réglementations et toutes autres problématiques spécifiques au secteur d’activité.

Vous pourrez également, en parallèle d’un achat de consommation, partager des messages de soutien à vos établissements préférés.
C’est donc une belle idée qui a été mise en place le 15 avril dernier et qui pourrait, je l’espère, permettre de maintenir le lien entre les clients et les restaurateurs, ne serait-ce que du point de vue solidaire mais également financier.

Puisse faire que cette opération soit un franc succès et que les entreprises partenaires soient toujours plus nombreuses à rejoindre le paquebot de la solidarité maintenant plus que jamais.

Je n’ai qu’une chose à dire à tous les professionnels du secteur : courage et surtout à très vite ! Nous serons là pour assurer la suite en tant que clients et nous avons hâte de pouvoir refaire le monde sur un bout de comptoir avec des amis. A très vite !