Château Sociando-Mallet dans le Médoc : focus et dégustation

Château Sociando-Mallet dans le Médoc : focus et dégustation

Visuel principal : dégustation professionnelle avec la propriétaire du Château, Sylvie Gautreau. Crédits photos : Loïc Siri.

Bienvenue dans cette nouvelle escapade, dans le très réputé château Sociando-Mallet, situé à St-Serin-de-Cabourne, pour une dégustation d'exception.

Le royaume du mythique Jean Gautreau

Pourtant pas issu d'une famille de vigneron, il fait commerce du vin après la guerre en allant chercher des clients en Belgique et en Hollande. Ses affaires se développent dans les années 50 quand le cours du vin se relève. En 1969, mandaté par un de ses clients pour acheter une propriété, il découvre Sociando-Mallet, une proue de graves qui s'allonge au dessus de la Gironde.
Pour ceux qui ne sont pas venus arpenter ce Médoc du nord, les paysages sont incomparables. L'estuaire large d'une dizaine de kilomètres offre un panorama d'horizons marins infinis.
Il ne s'est pas trompé Jean Gautreau ; La croupe de ce château délabré qui ne comptait plus que 5 hectares, est du même sang que celle de Latour et Montrose.
Avec son génie du vin, le château sort la tête de l'eau en produisant des bouteilles de grande tenue. Inlassablement, il conquiert la croupe de grave en rachetant à ses voisins pour arriver à la dimension actuelle de 80 hectares.
Cet esprit de compétition, Jean Gautreau en a toujours fait preuve. Joueur de football et de tennis, il se bat en junior pro à Roland Garos.

Un standard digne d'un cru classé ?

Serait-il possible aujourd'hui d'établir une telle réputation pour une propriété ? Serait-il possible, en dépit d'un pedigree historique, de se positionner par exemple au niveau de l'establishment des crus classés de 1855 ? Pas facile à dire...
En fait, la raison de ce magnifique vaisseau amiral n'est pas là.
A la mort de son papa, Sylvie a repris le flambeau. "Sociando n'est ni cru bourgeois ni cru classé. Il est simplement lui même" dit-elle.
L'expérience de la dégustation est la seule qui vaille et c'est là que ce vin gagne ses galons. Les graves, les pentes et leur exposition magique réchauffées par le fleuve, offrent un vin qui marque par sa longueur. Cette authenticité du goût suscite une admiration transgénérationnelle. Pour Sylvie, la finalité de son vin est simplement d'être bu. Cet objectif est largement atteint et un nouveau public d'amateurs a pris la relève.
Sylvie n'a rien changé au style intemporel du vin créé par Jean. Peut être quelques réajustements, quelques réglages plus fins que permet maintenant la technologie. Sociando-Mallet est devenu en cinquante ans un monstre sacré du Médoc.

La dégustation

Sociando-Mallet 2006

Paradoxalement, il y a plein de soleil dans ce 2006. Il est sensuel et on en oublie le millésime. Les arômes se distribuent longtemps, se terminent sur des notes boisées pâtissières, comme de la figue séchée. Le vin possède une belle longueur avec un remplissage de bon aloi. Puis un peu de sucrosité et des tanins doucement fermes en conclusion.

Sociando-Mallet 2009

Vous prenez un Cabernet sérieux droit franc, avec un peu d'aération et il devient ample généreux rayonnant. En bouche, une belle portée juteuse. Il se termine par une équation d'une vivacité très sérieuse.

Sociando-Mallet 2011

Au tout premier nez, des notes directes de garrigue et citronnelle. Avec de l'aération, des arômes de fruits rouges tendres, presque noirs. En bouche, la texture est très sexy, avec une composante vraiment proche du fruit frais. Les tanins sont arrondis et on note une rétro sur le noyau de cerise.

La dégustation
La dégustation

Sociando-Mallet 2012

Au sortir de la bouteille, des arômes de petits fruits rouges qui s'entrelacent avec quelque chose de beaucoup plus doux, comme de la noisette grillée. Les tanins sont super fins. Un vin vinifié avec beaucoup de sensibilité.

Sociando-Mallet 2013

Un vin décidément frais et sympathique avec un très large panel de fruits rouges. La bouche est étonnement longue pour le millésime. Le final est très bien construit. Il a de la garde.

Sociando-Mallet 2014

Très très joli 2014, il doit sa maturité à l'exposition fantastique du vignoble. La bouche n'est pas du même niveau et un peu moins intense. Une rétro sur la réglisse.

Sociando-Mallet 2015

Des fruits noirs tendres rehaussés par une note de térébenthine. La bouche est douce, longue et peut-être pas assez large. Les tanins sont massifs et promettent une belle garde.

Sociando-Mallet 2016

Des notes de fruits rouges et de grenade, très sensuels.
En bouche, il est léger, long, fin d'une belle précision, bravo !